17 juin 2022 #SustainableChile

10 innovations réalisées au Chili pour faire face à la sécheresse

Paramètres d'accessibilité

Ces dernières années, le Chili a été témoin de l'impact du changement climatique sur ses écosystèmes et sur les conditions hydriques, du Grand Nord à l'Antarctique. Avec un déficit hydrique de plus de 60 %, le Chili traverse la sécheresse la plus profonde et la plus étendue de son histoire, la zone située entre les régions d'Atacama et de La Araucanía étant la plus touchée. Mais face à ce problème, des innovations émergent grâce au talent, à la créativité et à la résilience des Chiliens qui cherchent des solutions pour créer un avenir meilleur. Voici quelques-unes des solutions qui visent à lutter contre la crise de l'eau par la distribution, la gestion et même la création de la ressource.

Attrape-brouillard : du Chili au monde entier

Les capteurs de brouillard sont des constructions ingénieuses composées de deux poteaux d'eucalyptus de six mètres de haut aux extrémités et d'un filet de serre en polyéthylène au milieu. On les trouve sur les côtes du nord du Chili et ils résolvent le problème le plus grave du désert - la pénurie d'eau - en capturant les brouillards du désert. Le physicien chilien Carlos Espinosa, aujourd'hui décédé, a inventé ce qui est reconnu comme le premier modèle de capteur de brouillard au monde, ce qui lui a valu le titre de "professeur qui a capturé les nuages". Le Chili est considéré comme le pionnier de l'invention et de la mise en œuvre de cette technologie. Depuis sa création dans les années 1960, elle a été développée et perfectionnée sur la base du brevet obtenu par Espinosa, qu'il a lui-même promu pour une diffusion gratuite par l'intermédiaire de l'UNESCO. Aujourd'hui, cette technologie a été imitée dans de nombreux autres pays d'Amérique latine et a également été transférée dans divers pays tels que l'Espagne, la Croatie, l'Afrique du Sud, la Namibie, Oman et le Yémen.

Au Chili, le premier réseau de collecteurs et de recycleurs d'eau,"A stop in the desert", situé à Ovalle, dans la région de Coquimbo, se distingue aujourd'hui. Grâce à 28 capteurs de brouillard situés dans la réserve écologique de Cerro Grande, il parvient à récolter en moyenne 1 537 litres d'eau par jour, soit près de 600 000 litres par an, ce qui représente l'un des meilleurs résultats en matière de collecte de brouillard dans le cône sud.

https://www.unaltoeneldesierto.cl/

FreshWater Solutions - transformer l'air en eau purifiée

Cette entreprise transforme l'air en eau potable afin de lutter contre la sécheresse et d'atteindre les communautés isolées qui ne disposent pas de cet approvisionnement, en générant 28 litres d'eau purifiée par jour. Comment ? Le système FreshWater, créé par Héctor Pino, accélère le cycle naturel de l'eau en capturant les microparticules d'eau en suspension dans l'humidité relative, pour ensuite former un nuage et faire pleuvoir, obtenant ainsi une eau pure qui passe ensuite par un processus de filtrage, de purification et de stérilisation, obtenant ainsi une eau purifiée de haute qualité, illimitée et sans date de péremption. La grâce est qu'il s'agit d'une eau sans produits chimiques, sans conservateurs, sans fluor et sans chlore.

https://freshwatersolutions.org/

Kilimo : contre la pénurie d'eau dans l'agricultureQuandet combien irriguer ? C'est la question à laquelle ont répondu Jairo Trad, Tatiana Malvasio, Rodrigo Tissera et Toni Abdala, lorsqu'ils ont fondé cette plateforme technologique qui utilise des données climatiques et satellitaires pour fournir des recommandations à chaque agriculteur afin d'améliorer les rendements de l'irrigation jusqu'à 30 %. Les informations climatiques sont obtenues par satellite et leur logiciel est intégré aux outils dont disposent les agriculteurs dans leurs champs. L'agriculteur accède à la plateforme par le biais d'une application mobile et web et reçoit des recommandations hebdomadaires basées sur la demande réelle de chaque champ, qui est mise à jour quotidiennement. De plus, ils sont accompagnés tout au long de la saison par un agronome. Leur objectif cette année est d'atteindre 400 clients au Chili, au Pérou, au Mexique et en Argentine, pays dans lesquels ils sont présents.

https://www.kilimoagtech.com/

Capta Hydro : surveillance et automatisation de la distribution d'eau

L'eau de surface, qui irrigue actuellement plus de 160 millions d'hectares dans le monde, est principalement distribuée par des canaux d'irrigation. Cependant, les pertes d'eau se situent entre 25 et 50 %, en raison de fuites dans les canaux en terre, de vols, d'erreurs opérationnelles et d'inefficacités générées par une distribution en fonction de la disponibilité et non des besoins. C'est pourquoi les Chiliens Benjamín Lagos, Gastón Dussaillant et Emilio de La Jara ont constaté qu'il était nécessaire d'améliorer la distribution de cette eau et sont arrivés à la conclusion que l'un des meilleurs moyens d'y parvenir était de mettre en œuvre des logiciels et du matériel pour la télémétrie des débits et l'automatisation des vannes dans les rivières, les réservoirs et les réseaux de canaux. C'est ainsi qu'est née Capta Hydro, une technologie qui permet de gérer et de distribuer les ressources en eau de surface et souterraines en améliorant l'efficacité, la précision, la transparence et la conformité réglementaire de la distribution.

https://www.captahydro.com/

Inti-Tech : nettoyage des panneaux solaires sans eau

Les tempêtes de sable compromettent l'efficacité des panneaux solaires et leur nettoyage peut prendre jusqu'à trois mois, en plus de gaspiller plus de 22 milliards de litres d'eau dans le monde. C'est pourquoi Inti-Tech, une startup chilienne développée par des ingénieurs de l'Université catholique et dirigée par Nicolás Correa, a créé des robots qui nettoient les panneaux solaires d'une usine entière en seulement cinq minutes et sans utiliser une goutte d'eau. L'initiative vise à résoudre les problèmes causés par la grande quantité de particules dans le nord du Chili, qui conduit les centrales solaires photovoltaïques à réduire leur efficacité jusqu'à 40 % à cause de ce problème.

https://www.inti-tech.com/

Khreo : l'intelligence artificielle pour économiser l'eau dans l'industrie minière

L'exploitation minière est une industrie qui consomme jusqu'à présent une grande quantité d'eau dans ses processus d'extraction et de récupération de différents minéraux. Pour un pays minier comme le Chili, la rationalisation de l'utilisation de l'eau dans cette industrie est un défi à relever. C'est pourquoi la startup Konatec, avec Leopoldo Gutiérrez à la tête d'un groupe de chercheurs de l'Université de Concepción, a créé Khreo, une technologie basée sur l'intelligence artificielle qui permet de mesurer en temps réel l'écoulement et la déformation des minéraux miniers afin de ne consommer que l'eau nécessaire dans leurs processus. Ils disposent ainsi des outils nécessaires pour fournir des recommandations aux entreprises minières afin d'optimiser la récupération du cuivre et d'économiser de l'eau, voire de l'énergie.

https://kona-tec.com/

Justwe ! Eau et énergie : optimiser la consommation d'eau dans les entreprises et les ménages

Le couple, composé de l'ingénieur civil Pedro Bravo et de l'experte en marketing numérique Marcela Gaete, a développé une plateforme de contrôle automatique pour la gestion de l'eau dans les entreprises et les habitations, gérée à partir d'une application téléchargeable sur un téléphone portable et qui permet d'économiser entre 15 et 60 % d'eau et d'énergie. Tout cela grâce à un dispositif robotisé qui intervient dans les connexions d'eau et d'énergie, en contrôlant le débit, la pression et la consommation, afin de surveiller, d'établir des contrôles, d'agir et de signaler les anomalies. Contrôler la consommation dans une ou plusieurs branches, contrôler les heures de douche et la pression d'entrée dans le réseau, gérer les flux d'eau et vérifier la puissance pour éviter les amendes pour surconsommation d'électricité sont quelques-unes des tâches qu'il peut accomplir. Toutes ces fonctions peuvent s'avérer très utiles pour les grandes institutions et pour les particuliers, il offre les mêmes applications adaptées aux familles qui cherchent à réduire leurs factures d'électricité et d'eau et à éviter de gaspiller cette ressource de plus en plus rare.

https://justwe.org/

Remote Waters : de l'eau potable aux quatre coins du monde

Pablo Cassorla a conçu un système de purification de l'eau peu coûteux et rapide à installer pour les communautés ayant un accès limité à l'eau potable. Le système consiste en une machine qui extrait l'eau contaminée de sources telles que la mer, les puits, les lacs ou les rivières, qu'elle filtre à travers une membrane. Les machines sont basées sur le dessalement par osmose inverse, une technologie qui peut être utilisée pour filtrer d'autres contaminants en plus des sels, tels que le bore, l'arsenic ou les métaux lourds comme le plomb, laissant l'eau prête pour la consommation humaine. À ce jour, l'entreprise compte sept projets dans les régions de Coquimbo, Valparaíso, Metropolitan et Maule, et envisage d'étendre ses activités à d'autres pays.

https://www.remote-waters.com/

Projet Nilus Ice Stupa : des glaciers artificiels pour augmenter l'efficacité des ressources en eauCeprojet pilote chilien développé dans le Cajón del Maipo et dirigé par Sebastián Goldschmidt, vise à créer un parc de Ice-Stupas (ou greffes de glaciers), pour geler l'eau gaspillée en période d'abondance et ainsi réserver l'eau douce à l'état solide pour les périodes de pénurie. Le projet Nilus tire parti des températures glaciales des hautes altitudes et des sommets montagneux pour transformer l'eau en glace. L' eau est captée par les eaux de ruissellement et descend les pentes, où elle gèle par un processus de différences de température, dans des zones où les écarts de température entre le jour et la nuit sont importants. L'équipe de chercheurs chiliens en charge de ce projet pilote estime qu'avec la formation de 50 "stupas" ou glaciers artificiels - qui sont développés grâce à l'intelligence artificielle et aux algorithmes - l'objectif d'accumuler 100 millions de litres d'eau sous forme de glace sera atteint, ce qui permettrait d'approvisionner une communauté de 100 000 personnes pendant trois mois.

https://nilus.world/

Usine de dessalement d'Atacama : récompensée lors des Global Water Awards 2022

L'usine de dessalement de l' État située dans la municipalité de Caldera, dans la région d'Atacama, a été désignée ce mois-ci comme la meilleure de l'année lors des "Global Water Awards 2022". Cette reconnaissance tient compte de la nature écologique et durable des installations, qui fonctionneront à partir de décembre 2021 avec une capacité de dessalement de 1 200 litres d'eau de mer par seconde, afin de fournir de l'eau potable à plus de 200 000 personnes dans les municipalités de Caldera, Chañaral, Copiapó et Tierra Amarilla.

Aujourd'hui, grâce à cette usine de dessalement, la région d'Atacama, qui risquait en permanence de manquer d'eau, est la seule région du Chili dont l'approvisionnement en eau est garanti pour les 40 prochaines années. Il s'agit non seulement de l'usine de dessalement la plus moderne du Chili, mais elle a également intégré de nombreuses avancées technologiques en matière d'efficacité énergétique et de respect de l'environnement.

https://econssachile.cl/

 

 

 

Autres nouvelles connexes
03 mai 2024 #DurableChile #Colonnes

Bulletin d'information

Image du Chili