13 février 2024 #ChileGlobal #ChileSustentable

Incendies au Chili : le rôle clé de la solidarité internationale

Paramètres d'accessibilité

Le Mexique et la Bolivie ont déjà fourni plus de 95 tonnes de nourriture et de matériel aux sinistrés de la région de Valparaiso. D'autres pays ont annoncé leur intention d'envoyer de l'aide dans les prochains jours.

La réponse internationale ne s'est pas fait attendre. La semaine dernière, le Mexique a envoyé une première cargaison de 26 tonnes de produits alimentaires, dont plus de 2 000 boîtes de rations alimentaires telles que du thon et du lait en poudre. La Bolivie a fourni 70 tonnes de produits de première nécessité tels que de la farine, du riz, de l'huile, du sucre, des nouilles et de l'eau au cours du week-end.

La coopération entre pays dans les situations d'urgence est une pratique courante dans notre histoire moderne, mais remonte à plusieurs siècles. Dans un contexte où les phénomènes météorologiques extrêmes sont de plus en plus fréquents, elle constitue un pilier essentiel pour venir en aide aux communautés touchées.

C'est la situation que vit aujourd'hui Valparaiso, confrontée à l'une des pires catastrophes naturelles de notre pays depuis le tremblement de terre de 2010. Les incendies de forêt dans la région, qui ont principalement touché les villes de Viña del Mar et Quilpué, ont fait plus de 130 morts, détruit plus de 150 hectares et réduit 200 maisons en cendres.

La réponse internationale a été rapide. La semaine dernière, le Mexique a envoyé une première cargaison de 26 tonnes de nourriture, dont plus de 2 000 boîtes de rations alimentaires telles que des boîtes de thon et du lait en poudre. La Bolivie a fourni 70 tonnes de produits de première nécessité tels que de la farine, du riz, de l'huile, du sucre, des nouilles et de l'eau au cours du week-end.

Les États-Unis - qui, à la mi-2023, ont signalé près de 90 incendies simultanés - ont déjà fait deux dons de matériel et d'équipements de sécurité pour la lutte contre les incendies, tels que des tuyaux, des bottes, des gants et des esclaves, et d'autres pays ont manifesté leur volonté d'apporter des ressources économiques et matérielles.

L'importance de la coopération

L'année dernière, le Chili a également connu des épisodes d'incendie, au cours desquels des pays comme l'Espagne, le Mexique, l'Argentine, la Colombie, l'Équateur, le Brésil et le Venezuela ont contribué avec différents moyens à la lutte contre le feu, avec des équipes de brigadiers, de pompiers et de spécialistes de la gestion de ce type d'urgence.

Lors du tremblement de terre de 2010, plus de 30 pays ont fourni une aide humanitaire, en plus d'entités multilatérales telles que l'Organisation des États américains (OEA), l'ONU et l'Union européenne. Le secteur de la santé est l'un des secteurs qui a reçu le plus d'aide internationale.

Dans des situations antérieures, le Chili a également contribué activement aux situations d'urgence dans d'autres pays. En novembre 2023, notre pays a envoyé des vêtements à la Bolivie pour faire face aux incendies qui ont frappé le pays voisin, notamment des casques, des pantalons et des chemises ignifugés, des gants, des rations alimentaires, de l'eau minérale, entre autres.

De même, au cours de l'année écoulée, une contribution de 200 000 dollars a été versée pour collaborer à l'assistance humanitaire à la population civile de Gaza et des territoires palestiniens touchés par la confrontation armée dans la région, et en mars 2022, notre pays a envoyé 100 000 dollars à l'Ukraine sur le Fonds chilien contre la faim et la pauvreté, pour l'aider dans le contexte de l'invasion russe de ce pays.

Aide en cas de catastrophe

Selon la Bibliothèque du Congrès, on peut distinguer deux types d'aide : l'aide humanitaire des groupes non gouvernementaux et des ONG, et l'aide directe des gouvernements, qui ont tous deux leurs propres lignes directrices et protocoles de coopération. 

La plupart des pays fournissent une aide adaptée à leur contexte socio-économique, à leur capacité d'intervention et à l'ampleur de la catastrophe. Cette aide est devenue plus coordonnée et systématique au fil du temps, englobant des crises allant des catastrophes naturelles aux conflits armés, en passant par les crises de réfugiés, les pandémies et d'autres urgences humanitaires. 

Il s'agit non seulement d'une expression de la solidarité humaine, mais aussi d'un élément essentiel pour le développement durable, la stabilité mondiale et la construction d'un monde plus résilient, prêt à faire face aux crises futures.

Autres nouvelles connexes
03 mai 2024 #DurableChile #Colonnes

Bulletin d'information

Image du Chili